outils

accueil » cavaliers » compet

Coupe des Nations Juniors : Le Danemark en tête à Fontainebleau...

28 cavaliers représentant 7 nations s’étaient lancés à l’assaut de cette Coupe des Nations junior au CSIO de Fonatinebleau. Le Danemark l’emporte devant les Pays Bas, tandis que la France, la Belgique et l’Espagne se partagent la troisième marche du podium.

// Photo : DR/Béatrice Fletcher

Lors de la première manche, sur ce tour à 140 tracé par Grégory Bodo, assisté de Bastien Salmon et Cyril Cœur, l’équipe Belge, aux commandes de Rik Deraedt, signait un quadruple sans fautes, tout comme le Danemark emmenée par Bo K. Möller, tandis que les Pays Bas, pilotés par Luc Steeghs, bouclaient en quatre points, ainsi que l’Espagne, dirigée par Marco Fusté, et la France, accompagnée par Olivier Bost. La Suisse et l’Autriche étaient distancées dès la première étape avec respectivement 12 et 21 points.

Lors de la seconde manche, sur le même parcours, le Danemark confirme sa domination, puisque trois des quatre cavaliers sortent de piste sans pénalités, décrochant la victoire avec un score total vierge pour leur première participation à une compétition de ce niveau sur le Grand Parquet. L’entraîneur Bo K. Möller, ravi de ses ouailles, plaisantait en disant que son collègue Hollandais avait tenté de le décourager, lui affirmant qu’il était venu avec la ferme intention de réitérer la victoire arrachée voilà quatre ans ! “Au Danemark, nous avons la chance d’avoir un bon réservoir de cavaliers de cette génération à ce niveau.” Cette victoire encouragera sans doute tout le monde à refaire le long chemin sépare le Danemark de Fontainebleau, avec une première journée de 10 heures au volant du camion, suivie d’une nuit de repos à Aix la Chapelle, puis de sept heures pour enfin atteindre le Grand Parquet.

Le chef d’équipe hollandais, Luc Steeghs, ravi de la seconde place de ses cavaliers, comme c’était déjà le cas à Mâcon en 2016, se disait très satisfait de l’équipe présente à Fontainebleau, mais aussi de l’ensemble des 15 cavaliers juniors à ce niveau en ce moment.

Olivier Bost affichait lui aussi sa satisfaction, malgré un score final de 8 points, qui place la France à la 3ème place du classement, ex aequo avec l’Espagne et la Belgique. « Nous avons eu un tout petit manque de chance avec une faute de Nina Mallewaey/Solitude au Vent sur la seconde manche, et une de Laura Klein/Pepita de Charmois. Tom Dellenbach/Varenne d’Hof Ten Bos a fait un très beau double sans faute, et Marine Gautherat a très bien monté Samourai de Jeanbel. J‘ai trouvé que les chevaux avaient mieux sauté en deuxième manche. Les cavaliers ont tous répondu présent. »

A noter, le phénomène de féminisation de l’équitation observé en France semble, en tout cas pour cette classe d’âge, étendu à toute l’Europe, puisqu’une écrasante majorité des cavaliers représentaient la gente féminine.

Résultats complets sur www.grandprix-classic.com

Auteur : Béatrice Fletcher

publicité